sesamoidite.jpg

Sésamoïdite dans le 06

Un peu d'anatomie …

Les sésamoïdes tirent leur nom de leur ressemblance à une graine de sésame. Ce sont 2 petits os de forme ovalaire, localisés sous la première tête métatarsienne avec laquelle ils s’articulent (articulation sésamoido-métatarsienne). Ils sont complètement noyés au sein d’un tissu fibreux résistant (structure capsulotendino-aponévrotique). Cette structure est une zone de très forte contrainte qui concentre en un temps très bref l’énergie nécessaire à la propulsion du pas.

Lorsqu'ils sont hypersollicités ou traumatisés de manière aigüe, ils sont le siège d'une inflammation : on parle de sésamoïdites. La douleur apparait de manière progressive.

La prise en charge est toujours médicale dans un premier temps avec une mise au repos de l'articulation (arrêt des actvités sportives, bandages) et une décharge (semelles).

En cas d'échec, le traitement chirurgical est discuté mais il ne donne pas toujours de bons résultats.

Pourquoi font-ils mal ?

Les os sésamoides peuvent être le siège de différents types d’affection, on retient principalement :

  • les fractures non déplacées ou déplacées
  • l’ostéonécrose ou l’ostéochondrite
  • l’arthrose de loin la plus fréquente
  • les micro-traumastismes répétés comme la course à pied, les sports d'impulsions, la danse ...
Les symptômes
Comment ça évolue ?
Comment le prendre en charge ?

Sésamoïdites et traitement

Soignez vos douleurs sous l'avant pied

La prise en charge des affections qui touchent les os sésamoïdes dépend de la cause. Une consultation spécialisée permet d'en faire le diagnostique et de rechercher les facteurs favorisants.

Le traitement est toujours médical dans un premier temps avec une mise au repos de l'articulation (arrêt des activités physiques et sportives), une adaptation du chaussage et l'usage de semelles qui permettent de diminuer les pressions sous les os sésamoidiens.

Dans de rares cas comme la fracture déplacée, le traitement chirurgical s'impose d'emblée.

La sésamoïdite est une pathologie exigenate qui impose le respect des consignes pour avoir un retour à la normale. Le traitement, qu'il soit chirurgical ou médical, nécessite une mise au repos qui passe par une diminution voir un arrêt temporaire des activités sportives.

Comment le prendre en charge ?

La prise en charge dépend de la cause :

En cas de fracture non déplacée ou passée inaperçue, on réalisera une décharge jusqu’à consolidation osseuse. Cependant, si la fracture est déplacée avec un écart inter-fragmentaire important, le traitement chirurgical est la règle (broches).

En cas d’atteinte inflammatoire avec surmenage, on mettra l’articulation au repos (port d’une chaussure spéciale, limitation des activités, infiltration). Dans les cas de douleurs rebelles, la mise au repos de l’articulation est faite de manière chirurgicale en bloquant temporairement l’articulation avec des broches (arthrorise). On associe généralement une infiltration de corticoïdes en fin d'intervention.

Dans les cas d’arthroses, on commence par un traitement médical avec confection de semelles sur mesure, kinésithérapie, adaptation du chaussage, médicaments antalgiques et éventuellement infiltration de lubrifiant. Lorsque ces mesures ne sont plus suffisantes, l’intervention chirurgicale peut être discutée (ablation des ossicules ou désépaississement par technique percutanée).

En pratique, comment se passe la chirurgie ?
Quelles sont les suites opératoires ?
Les complications
5-metatarsalgie_opt.jpg

Métatarsalgies

À la recherche de soins pour des douleurs sous l'avant du pied près de Nice, Cannes, Antibes ou Cagnes-sur-mer ? Découvrez le traitement de Julien Lopez, chirurgien du pied et de la cheville sur Monaco, pour soigner vos douleurs sous l'avant du pied ou métatarsalgies.