Logo Julien Lopez
Logo Julien Lopez

Tennis-leg

Un grand classique du sportif. Le tennis-leg est une lésion fréquente en traumatologie du sport notamment chez les tennismen, d’où son nom.

Tennis-leg

Traumatologie du sport

Le Dr Julien Lopez est spécialisé dans la prise en charge des entorses graves et des entorses bénignes de la cheville sur la ville de Monaco.

En cas de blessure, il faut consulter en urgence. Le spécialiste vous recevra dans les plus brefs délais. Il est nécessaire de faire le diagnostique précis des lésions et de connaître les différents faisceaux lésés. C'est la gravité de l'entorse qui va dicter la conduite à tenir.

Tennis-leg
Tennis-leg
Tennis-leg
Tennis-leg
Soigner un tennis-leg près de Cannes, Antibes et Nice

Soigner un tennis-leg près de Cannes, Antibes et Nice

Un grand classique du sportif

Le tennis-leg est une lésion fréquente en traumatologie du sport notamment chez les tennismans, d’où son nom.

Le triceps sural est composé de 3 muscles : les gastrocnémiens (médial et latéral) et le muscle soléaire. Le tennis-let correspond à un décollement entre le jumeau interne et le soléaire : il se forme un hématome qui est douloureux.

Si vous suspectez une lésion de ce type (sensation d’avoir reçu une balle dans le mollet), il faut immédiatement arrêter le sport, mettre une bande autour de la jambe et glacer. il faut ensuite consulter un spécialiste.

Le traitement consiste à reprendre les activités le plus tôt en respectant la douleur. On associera des séances de kinésithérapie précoces. En cas d’hématome volumineux, la ponction/aspiration est toujours indiquée.

L’arrêt de sport est au minimum de 3 semaines, il peut aller jusqu’à plusieurs mois si la douleur persiste.

Comment ça arrive ?
Comment ça arrive ?

Le tennis-leg survient à l’occasion d’une impulsion brutale. Le décollement est la résultante d’un étirement du muscle triceps et d’une contraction brutale du muscle jumeau. Les forces de cisaillement sont telles que les tissus se décollent et il se forme un hématome dans le mollet.

Il est facile de suspecter cette lésion car le sportif à l’impression d’avoir reçu un coup ou une balle de tennis dans le mollet. Il apparaît ensuite une boiterie et une impossibilité de poser le pied par terre.

Que faire si ça arrive ?
Que faire si ça arrive ?

Voici quelques conseils simples :

  • Arrêter immédiatement le sport car vous risquez d’aggraver les lésions.
  • Éviter de poser le pied au sol.
  • Glacer la zone douloureuse.
  • Mettre un bandage : il permet de limiter l’hématome.

Ensuite il faut consulter un spécialiste en urgence afin de confirmer le diagnostique, d’évaluer la gravité de la blessure (échographie) et de mettre en place le traitement adapté.

Quel est le traitement ?
Quel est le traitement ?

Le traitement est fonctionnel c’est-à-dire reprise des activités de la vie courante en fonction de la douleur : il ne faut pas avoir mal ! Si la douleur est trop importante pour poser le pied, on n’hésitera pas à s’aider d’une paire de cannes au début.

En parallèle, on pourra :

  • Glacer l’hématome surtout les premiers jours.
  • Effectuer des séances de kinésithérapie précoces pour mobiliser doucement les muscles.
  • Utiliser une petite talonnette pour la marche.
  • Mettre une bande compressive pour drainer l’hématome.
  • Si l’hématome est important, il sera évacuer à partir du 8 ème jour sous contrôle échographie.
  • Pour accélérer la récupération, l’injection de PRP peut être discuté dans les 2 semaines qui suivent l’accident.
Comment ça évolue ?
Comment ça évolue ?

Elle est variable car elle dépend de la gravité de la lésion initiale. Il faut compter 3 semaines minimum d’arrêt. Cependant, ce délai peut être de plusieurs semaines si l’hématome a du mal à se résorber.

La reprise des activités sportives se fera de manière progressive. Des Sports comme le vélo et la natation peuvent être repris précocement. En revanche la reprise des sports à impulsions se fera lorsque la douleur aura complètement disparue (étirement et contraction).