Entorse du dessus du pied, un traitement adapté à chaque traumatisme

En cas d’entorse du dessus du pied, un traitement spécifique et adapté est nécessaire afin d’éviter les éventuelles complications. Ces entorses du dessus du pied sont le plus souvent des entorses touchant les articulations de Lisfranc ou Chopard.

Les ligaments sont matérialisés sous forme de tissu conjonctif avec une certaine souplesse et résistance. Ils ont la fonction de relier plusieurs os au sein d’une même articulation.

L’entorse de la cheville est provoquée par un mouvement d’éversion ou d’inversion du pied, elle entraine une lésion du ligament latéral ou médial. En s’étirant ou en se déchirant à cause de ce mouvement non-naturel vers l’intérieur ou l’extérieur, un traumatisme est alors causé.

Pouvant survenir dans le cadre de votre quotidien durant la pratique d’une activité sportive, une entorse est un traumatisme du pied très fréquent chez les français avec environ 6000 cas par jour. Les pratiquants de basket, foot et handball par exemple sont particulièrement vulnérables face à ce traumatisme du pied. Cela est notamment engendré par les nombreux changements d’appuis et des rotations réalisés.

En fonction du nombre de ligaments touchés et de l’état de déchirement de ces derniers, elle a un niveau de gravité plus ou moins élevé et le traitement devra alors être adapté en conséquence.

Entorse de l’avant-pied : Traitements préventifs, symptômes et causes

Afin d’éviter l’entorse de l’avant-pied, un traitement préventif non-médicamenteux peut être mis en place. L’entorse admet des symptômes et des causes de plusieurs natures, elle peut affecter chaque articulation et chaque ligament. L’entorse est un étirement (ou élongation) du ligament dans les cas bénin, elle peut entrainer des ruptures ligamentaires multiples dans les cas les plus graves

Particulièrement fréquentes au niveau du gros orteil, les entorses de l’avant-pied portent atteinte aux ligaments situés au niveau de l’articulation métatarso-phalangienne. Considérées comme des traumatologies du sport, elles surviennent le plus souvent suite à une hyperextension sur les orteils. Durant la pratique du basketball ou du handball sont notamment propices à ces blessures. Elles provoquent une douleur qui se propage à l’ensemble de l’orteil concerné et un certain gonflement.

Les entorses au niveau du médio-pied peuvent être caractérisées comme « entorse du Chopard » ou « entorse du Lisfranc ». Touchant respectivement des interlignes entre plusieurs os, elles nécessitent le port d’une botte de marche afin d’immobiliser le pied de manière totale. En présence d’une forte énergie lors du traumatisme, on peut même assister à des luxations articulaires.

Concernant les entorses de la cheville, plusieurs stades existent afin de catégoriser ces traumatismes ligamentaires. Une entorse bénigne dite de stade 1, également nommée « foulure » provient d’une élongation d’un ou plusieurs ligaments. Une entorse moyenne dite de stade 2 provient d’une distorsion ou d’une rupture partielle des ligaments. Une entorse grave dite de stade 3 provient quant à elle, d’une rupture totale d’un ou plusieurs ligaments.

En fonction de ces différents stades, les symptômes et les traitements seront différents. L’entorse de stade 1 provoque une douleur rapide ainsi qu’un gonflement mais ne gêne en aucun cas les divers mouvements du pied. Celle de stade 2 provoque des ecchymoses, un gonflement apparaissant de manière soudaine ainsi que des douleurs plus importantes. Les mouvements sont difficilement réalisables mais restent tout de même possibles. L’entorse ayant le niveau de gravité le plus important engendre une forte douleur, un gonflement important ainsi que des ecchymoses apparaissant dans les minutes qui suivent. Suite à celle-ci, l’articulation est devenue tellement instable qu’il vous est impossible de la solliciter.

Mais alors, comment faire pour les éviter ? Survenant le plus souvent dans la vie quotidienne ou dans le cadre d’activités sportives durant les changements d’appuis et torsions du pied, vous devez être particulièrement vigilants durant ces moments, afin d’éviter ces traumatismes.

Tout d’abord, ne pas forcer lors de la réalisation de sport est préférable. Apprenez à reconnaitre vos limites afin de vous arrêter lorsque la fatigue devient trop intense ou que vous pensez que vous n’avez plus les capacités de continuer. L’échauffement joue un rôle essentiel afin de préparer vos articulations à la réception d’oxygène et de nutriments. Du strap ainsi que des protections adaptées peuvent également être portées afin de soutenir vos articulations fragiles.

Dans la vie quotidienne, veillez à porter des chaussures de bonne qualité maintenant et protégeant bien votre pied.

Consulter le docteur Julien Lopez vous permettra de bénéficier d’un accompagnement personnalisé ainsi que d’une réelle expertise sur son secteur. Par le biais de questions pertinentes et la réalisation d’un diagnostic complet et précis de votre traumatisme au pied, il pourra adapter le traitement à votre cas précis. Des examens complémentaires comme des radiographies, une échographie ou une IRM pourront être réalisé afin de déterminer les potentielles lésions associées.

Un traitement afin de diminuer la douleur ainsi que du repos et l’application de glace seront également conseillés. Une immobilisation partielle ou totale de la cheville pourra également être envisagée en fonction de l’état de gravité de l’entorse en question, pendant une durée également variable.

Une entorse du doigt de pied a un traitement spécifique en fonction de son stade de gravité. Le docteur Julien Lopez vous accompagne afin qu’il soit réellement adapté à votre traumatisme ligamentaire.

Différentes entorses du pied aux traitements différenciés

Les entorses du pied ont des traitements totalement différents en fonction de leur degré de gravité ainsi que de leur avancée.

Une légère foulure du pied nécessitera d’être surélevée, glacée et immobilisée afin de lui apporter le repos dont elle a besoin. Une attelle afin de l’immobiliser durant vos déplacements et autres mouvements pourra également être mise en place, demandant parfois l’utilisation de béquilles durant 15 jours. Des séances de kinésithérapie pourront également être prescrites comme traitement d’une entorse au pied et à la cheville. Ainsi, vous pourrez reprendre votre activité sportive le plus rapidement possible.

Une entorse du stade 2 dite moyenne entraine une perte de mobilité d’une certaine importance. Le traitement de fond pour une entorse du pied sera de la cryothérapie couplée à la mise en place de strap durant 2 à 3 semaines. Des séances de rééducation pourront également être prescrites durant un mois. Le docteur Julien Lopez pourra également vous prescrire des séances d’ostéopathie en fonction de votre état clinique.

Une entorse de stade 3 est considérée comme « grave ». Ce traumatisme nécessitera quant à elle une immobilisation d’une durée allant de 4 à 6 semaines grâce à une botte notamment. Cette entorse du médio pied a pour traitements la cryothérapie et une rééducation durant un mois et demi afin de rétablir la mobilité. Les autres traitements seront adaptés en fonction des patients comme la prise d’anti-coagulants notamment, afin d’éviter les phlébites durant la durée de l’immobilisation.

Si le traitement d’une entorse bénigne du pied ou d’un degré de gravité plus élevé n’est pas adapté, des complications peuvent apparaitre.

Le traitement d’une entorse du pied n’est pas à négliger

Le traitement de l’entorse du pied ne doit pas être négligé au risque de voir des complications arriver. La cicatrisation d’un ligament prend environ 45 jours. Il est alors essentiel de maintenir l’immobilisation de la cheville le jour et la nuit durant à minima 30 jours. Ensuite, il sera possible de ne la porter que durant la journée. Le docteur Julien Lopez étudiera chaque patient au cas par cas afin d’adapter de manière personnalisée son traitement ainsi que les étapes essentielles menant à son rétablissement.

En cas de non-respect des recommandations du médecin et d’une irrégularité dans le traitement de l’entorse du pied et de la voûte plantaire, le risque est la récidive voire une instabilité chronique. Les traitements d’entorses du ligament du dessus du pied doivent alors être suivis de manière sérieuse.

Voici les complications pouvant potentiellement survenir :

Par exemple, les fragilités des chevilles causeront des entorses à répétition ainsi que des difficultés à marcher et à pratiquer certains sports.

En cas d’instabilité chronique invalidante sur le long terme, malgré les multiples traitements médicaux prescrits, une opération chirurgicale sera discuter pour reconstruire les ligaments lésés et stabiliser l’articulation. Cet acte s’appelle la ligamentoplastie.

Suite à cette opération, une botte de marche devra être portée durant 3 semaines puis relayé par une attelle de cheville pour 3 semaines supplémentaires. Une rééducation avec kinésithérapie et ostéopathie sera prescrite pour compléter la prise en charge.

Il est important de ne pas négliger une entorse du pied, même si elle est bénigne. En effet, l’absence de douleur ne signifie en aucun cas que vous êtes rétablis de manière complète.

Sans un suivi de traitement approprié, une entorse pourrait fragiliser vos ligaments. Le docteur Julien Lopez vous accompagne et vous conseille dans votre rétablissement.