Logo Julien Lopez
Logo Julien Lopez

Qu’est-ce qu’un ongle incarné du pied ?

L’ongle incarné survient lorsque le bord latéral de l’ongle pousse dans la peau. C’est une pathologie fréquente qui se manifeste par un conflit douloureux entre l’ongle du gros orteil et la peau : elle devient inflammatoire, rouge et enflée. Il touche principalement le gros orteil mais peut aussi survenir sur les petits orteils.

D'où ça vient et quels sont les facteurs aggravants ?

Les causes d’un ongle incarné sont souvent dues à une mauvaise coupe de l’ongle. La tendance est de couper l’ongle trop court et en forme d’arrondi pour des raisons esthétiques. Cette coupe favorise la formation d’angles unguéaux et la formation d’ongles incarnés.

D’autres facteurs favorisent la formation d’ongle incarné :

  • Ongle en forme de tuile ou épaisseur excessive
  • L’excès de sudation
  • Des chaussures serrées, étroites ou talons hauts
  • Des antécédents de traumatisme de l’ongle
  • Des pathologies des orteils comme des problèmes d’axes qui entraînent un conflit entre les orteils (arthrose, griffes d’orteils, hallux valgus …)
  • Certaines maladies comme les mycoses ou l’onychomycose
Quels sont les symptômes ?

Un ongle incarné provoque des douleurs sur la peau qui entoure l’ongle du gros orteil Il entraîne la formation d’un bourgeon charnu lié à l’inflammation. En période de crise, la douleur s’accentue lors de la marche et avec le chaussage.

En l’absence de traitement, ce bourgeon évolue : il devient purulent et gonfle. La douleur s’intensifie et devient alors permanente et pulsatile : c’est l’ongle incarné infecté. Ce gros bourgeon purulent ou corps charnu est aussi appelé botryomycome.

A ce stade, il est nécessaire de consulter rapidement un podologue ou un chirurgien. Pour en savoir plus sur la chirurgie orthopédique des ongles incarnés, veuillez-vous référer à la section « Ongle incarné chirurgie ».

Quelles sont les évolutions possibles ?

Lors du stade débutant non infecté (simple rougeur et douleur), il est possible de guérir de l’ongle incarné avec des mesures simples.

En l’absence de traitement adapté, l’évolution se fait vers l’aggravation et l’infection. Dans ce cas, il est conseillé de consulter un chirurgien pour ongles incarnés au pied ou un podologue.

Comment traiter un ongle incarné ?

Il n’est pas nécessaire de consulter un médecin ou un spécialiste si vous avez un ongle incarné qui débute. Si vous n’avez pas d’infection, voici quelques conseils pour soigner tout seul votre ongle incarné :
  1. La première mesure consiste à arrêter de couper ses ongles pendant 1 mois. Lors de cette phase, vous risquez une exacerbation des symptômes car le conflit entre l’ongle et la peau va se majorer avant de guérir complètement. Pendant la phase d’aggravation, il faudra réaliser les mesures suivantes …
  2. Réalisez des bains de pied antiseptiques plusieurs fois par jour. Vous pouvez utiliser du Dakin (ou autres comme la chlorexidine) dilué à 50% avec de l’eau chaude.
  3. Éviter les chaussures serrées ou les talons hauts et privilégiez le port de chaussures larges
  4. Laisser le gros orteil à l’air le plus possible et éviter les pansements étanches
  5. Essayez de mettre un bout de compresse sous l’ongle incarné

Ce traitement est efficace en quelques jours pour calmer l’inflammation et il faudra attendre 1 mois pour la guérison : c’est le temps nécessaire pour que le conflit disparaisse avec la repousse de l’ongle. Si malgré ce traitement, l’inflammation persiste ou que l’ongle incarné évolue vers l’infection, il est nécessaire de consulter un spécialiste de l’ongle incarné. Le traitement de l’infection passe par des crèmes antibiotiques en application locales et par des soins de pédicuries.

En l’absence de guérison, il faudra consulter un médecin spécialiste dans les ongles incarnés au pied.
Nous vous conseillons également de consulter en urgence en présence de signes de lymphangite (ligne rouge le long des veines du mollet) ou de fièvre, frissons ou signes graves d’infection.

Dans les autres cas, une consultation avec un chirurgien du pied est nécessaire pour envisager une intervention des ongles incarnés infectés au pied. Certains praticiens proposent un laser sur l’ongle incarné au pied. Dans le cas d’une opération au laser des ongles incarnés au pied, les suites opératoires sont simples. Il existe d’autres méthodes de traitement comme l’utilisation d’une électrode semi isolée côté dorsal ou encore une méthode chimique au phénol par exemple.

Comment prévenir un ongle incarné ?

Le secret pour prévenir l’apparition d’un ongle incarné réside dans l’hygiène et dans la coupe de l’ongle qui doit être stricte. La coupe de l’ongle doit être faire régulièrement en évitant une coupe circulaire ou trop courte. En d’autres termes, la coupe doit être « carré » de manière à toujours visualiser les 2 angles de votre ongle.

Il faut également proscrire les chaussures qui compriment le gros orteil ou les chaussures à talons hauts.

En quoi consiste une opération des ongles incarnés du pied ? Tout savoir sur l’ongle incarné du pied, son opération et ses prix.

Si vous avez un ongle incarné infecté et lorsque le traitement médical est un échec, une opération des pieds peut être proposée. L’objectif principal de la chirurgie est de traiter l’infection, de guérir définitivement et d’avoir un pied indolore et chaussable.

Une opération sur un orteil pour un ongle incarné s’impose si le bourgeon devient rouge et purulent. Il faut consulter un spécialiste des ongles incarnés au pied pour guérir l’infection au décours d’une courte intervention chirurgicale. Pour savoir exactement la nature du traitement à pratiquer pour l’ongle incarné,le chirurgien aura préalablement préciser certains éléments en consultation. Le choix de la technique et l’appréciation des gestes à réaliser est laissé au chirurgien en fonction de la gravité de l’atteinte et de la complexité de l’intervention.

L'hospitalisation

L’intervention se déroule habituellement en ambulatoire (durée d’hospitalisation d’une journée). Cependant pour des raisons diverses, il est possible de prévoir quelques jours d’hospitalisation en fonction de votre situation sociale et de vos maladies associées.

L'anesthésie

Vous devrez réaliser la consultation pré-anesthésique obligatoire avec l’anesthésiste. Au cours de cette consultation, l’anesthésiste vous expliquera les modes d’anesthésie possibles en fonction de vos pathologies associées et du geste opératoire prévu. Si besoin, il adaptera votre traitement avant et après l’intervention et pourra prescrire des anticoagulants, des antalgiques, des anti-inflammatoires ou autres.

Plusieurs types d’anesthésie sont possibles : vous pourrez bénéficier d’une anesthésie locale ou locorégionale signifiant que seule votre jambe sera désensibilisée : c’est la plus fréquente. L’anesthésie générale est également une solution si vous préférez dormir.

L'intervention
  • Avant l’opération d’un ongle incarné : vous serez installé sur un brancard puis emmené en salle de pré-anesthésie. L’anesthésie locorégionale sera réalisée avant la rentrée en salle d’opération.
  • L’installation au bloc : vous serez installé en décubitus dorsal c’est-à-dire sur le dos
  • Le garrot : Pendant toute la durée de l’intervention, un garrot est habituellement placé au niveau de la base du doigt pour éviter les saignements.
  • L’incision : l’incision mesure quelques millimétriques avec la technique mini-invasive. Elle est réalisée à la base de l’ongle et dans l’axe de l’orteil. Une ou deux incisions sont réalisées selon que la chirurgie est pratiquée sur le bord interne, le bord externe ou les 2 bords de l’orteil.
  • Le geste chirurgical : le chirurgien orthopédiste retire avec une lame froide un quartier de l’ongle et de la chair infectée. Il retirera également la matrice unguéale correspondante afin de la stériliser et d’avoir un résultat pérenne et sans récidive. L’incision est suturée par un point de fil résorbable. Il est possible d’avoir recours à une opération des ongles incarnés sans points de suture au pied si vous le désirez (il faut en faire la demande au chirurgien lors de la consultation).
  • Le temps opératoire : la durée du geste chirurgical est relativement courte en général de 20 minutes. L’intervention peut être plus longue en cas de gestes associés ou de difficultés opératoires.
  • Le matériel : aucun matériel n’est nécessaire.
  • En fin d’intervention : le chirurgien réalise un gros pansement.

Il est important de noter que le chirurgien peut faire face à une situation imprévue ou inhabituelle imposant des actes différents que ceux prévus initialement. Dans ce cas, le chirurgien vous expliquera les difficultés rencontrées et les gestes réalisés dès votre réveil ou retour en chambre.

En conclusion :

La chirurgie des ongles incarnés au pied est une intervention fréquente et peu risquée. Elle est souvent réalisée au cours d’une hospitalisation ambulatoire et ne nécessite aucune immobilité.