Logo Julien Lopez
Logo Julien Lopez

Chirurgie de l'hallux valgus ou "oignon" à Monaco

La chirurgie de l’hallux valgus (ou «oignon») est prise en charge par le docteur Julien Lopez à Monaco, près de Nice, Cannes, Antibes.

Hallux Valgus Gif

L'avant pied

Les pathologies du pied sont de loin dominées par les atteintes de l’avant pied.
La plus connue est la déformation du gros orteil encore appelée « oignon » ou « hallux valgus ». Cette affection est très fréquente. Elle touche la femme entre 20 et 40 ans.

Le gros orteil est devié vers l’extérieur, le pied n'est plus fonctionnel car le gros orteil ne joue plus son rôle de propulsion. Les conséquences sont multiples : problème de chaussage, douleur, difficulté a porter des talons, métatarsalgies, griffe d’orteil, rougeur ...

On retrouve d’autres pathologies moins fréquentes mais tout aussi gênante comme le syndrome de Morton, les griffes d’orteils isolées, le quitus varus, les fractures de fatigue, ongle incarné

Chaque situation étant unique, seule une consultation avec un chirurgien du pied permettra de faire le bon diagnostic et de vous proposer une solution thérapeutique adaptée.

Découvrez l’hallux valgus en vidéo

Opération de l’hallux valgus, que signifie ce terme latin ?

Nous parlons ici de l’opération de l’hallux valgus, mais définissons en premier lieu ce terme.

Contrairement à la main dans laquelle le pouce peut s’écarter des autres doigts permettant la préhension d’objet, le gros orteil du pied doit rester attacher au reste du pied. Or ces attaches sont fragiles, et lorsqu’elles ne remplissent plus leur mission, autorisent le 1er métatarsien à glisser vers l’intérieur du pied. Ce glissement provoque une déformation («oignon»). La douleur du pied que l’on peut retrouver fréquemment à la palpation au niveau de la bosse s’appelle une bursite. Elle témoigne de la souffrance des structures qui maintiennent normalement le 1er métatarsien dans son axe. Les bursites évoluent par crise etse traduisent par une rougeur et une douleur au niveau de la bosse.

L’hallux valgus n’est pas un os qui pousse main bien un os qui sort de son emplacement. Cette saillie osseuse peut entrainer un conflit avec les chaussures étroites notamment chez la femme.

La déformation est aggravée par la rétraction des muscles et des tendons qui entretiennent le cercle vicieux.

Pourquoi ça arrive et quels sont les facteurs aggravants?
Pourquoi ça arrive et quels sont les facteurs aggravants?

Encore aujourd’hui, on ne connait pas les causes exactes de cette déformation. En revanche, on connait des facteurs qui favorisent la formation de l’oignon.

Les facteurs qui favorisent l’apparition d’un hallux valgus :

  • Le port de chaussures pointues, à talons hauts ou étroites : le facteur « chaussures » est admis par la communauté scientifique comme étant un facteur favorisant. Dans un escarpin par exemple, l’avant pied est comprimé et l’hallux se déforme.
  • Le sexe féminin
  • L’existence d’un hallux valgus dans la famille (hérédité) : il est fréquent de voir des patients qui ont la même pathologie que la maman ou la grand-mère. Cet héritage peut être dû à la transmission génétique d’une souplesse articulaire excessive (hyperlaxité constitutionelle)
  • Certaines formes de pied comme le pied plat ou l’orientation anatomique des surfaces articulaires
  • Le pied Egyptien (1er orteil plus long que le 2ème) semble favoriser l’apparition d’un hallux valgus contrairement au pied grec ou au pied carré. En effet dans cette forme de pied, la longueur excessive du premier orteil augmente le bras de levier.
  • L’existence d’une hyper-laxité : elle peut jouer un rôle dans la génèse d’un hallux valgus. Seul l’abducteur de l’hallux lutte contre l’hallux valgus. En cas d’hyperlaxité ou de déficience de cette structure, l’hallux valgus est favorisé.
  • Le poids : selon certaines études, il semblerait qu’un IMC (Indice de Masse Corporelle) faible augmenterai le risque de développer un hallux valgus.
Comment ça évolue ?
Comment ça évolue ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, cette déformation progressive s’inscrit dans le cadre d’un cercle vicieux et aura tendance à s’aggraver dans le temps. Par le jeu des tensions sur les tendons, on peut voir apparaitre un retentissement sur les orteils latéraux avec une déformation en griffe d’orteil notamment sur le 2ème orteil (syndrome du 2ème rayon). La douleur initiale ou douleur de bursite peut disparaitre, cela témoigne de la rupture de la capsule articulaire qui ne fait plus mal car elle est rompue. Dès lors, on peut assister à une aggravation rapide de la déformation.

Il est important de noter que lorsque le premier rayon est siège d’un hallux valgus, il ne peut plus assurer son rôle d’appui, c’est que l’on appelle l’insuffisance du premier rayon. Cette insuffisance se traduit par l’apparition d’un cors du premier orteil en regard de l’articulation inter-phalangienne et sera supplée par les rayons latéraux qui devront compenser le transfert de charge et être à l’origine de douleurs sous les têtes métatarsiennes (métatarsalgies). L’apparition de douleurs ou de griffes des orteils latéraux marque un tournant dans l’évolution de l’hallux valgus. Si de tels signes apparaissent sur votre pied, il est indispensable de consulter rapidement un chirurgien du pied car les résultats post-opératoires sont moins bons si l’on opère les petits orteils. L’idéal est une prise en charge chirurgicale du gros orteil seulement car les résultats sont meilleurs.

Dans les hallux valgus très évolués, on assiste à une subluxation de l’articulation métatarso-phalangienne pouvant évoluer vers une arthrose.

En consultation, les patients demandent souvent au chirurgien si les correcteurs orthopédiques pour hallux valgus sont efficaces … Oui les orthèses correctives souples de jour ou les orthèses correctives souples de nuit sont efficaces sur la douleur de l’hallux valgus. Lorsqu’elles sont portées, elles permettent de réaxer le premier orteil ce qui permet de détendre la capsule et les éléments internes de l’articulation qui sont le siège d’une inflammation : la douleur diminue en journée. En revanche, le terme d’orthèse corrective ou correcteur orthopédique est abusif car il n’existe aucune attelle actuellement qui permet de corriger efficacement dans le temps la déformation en hallux valgus. Ces différents produits permettent de soulager la douleur tout au plus…

Quand consulter un spécialiste de l’hallux valgus, et quand se faire opérer ?

Il faut envisager une consultation auprès d’un spécialiste de l’hallux valgus dès que les symptômes apparaissent : douleur, conflit ou modification du chaussage, déformation des orteils en griffe, métatarsalgies...

Le traitement de l'Hallux valgus

Un traitement médical sera mis en place, il dépend de vos symptômes et du stade de l’hallux valgus :

Lorsque le traitement médical est insuffisant, alors on peut discuter d’une intervention. Il n’y a pas de règles établies, excepté celle de n’opérer qu’en cas de nécessité, c’est-à-dire en présence de douleur ou de gêne fonctionnelle. Le Dr Lopez ne réalise aucune intervention à visée esthétique pure, la chirurgie de l’hallux valgus est une chirurgie fonctionnelle.

Il ne faut pas hésiter contacter le meilleur chirurgien en hallux valgus dès que les déformations commencent à entrainer des conséquences sur la vie quotidienne ou le chaussage, et choisir la période qui convient en fonction de ses impératifs familiaux ou professionnels.

Une consultation spécialisée pour donner suite à une chirurgie mini invasive de l’hallux valgus

Chaque personne étant unique, seule une consultation spécialisée permettra de vous proposer la solution la plus adaptée, qu’il s’agisse d’une chirurgie mini invasive de l’hallux valgus, d’une chirurgie micro invasive ou d’une chirurgie percutanée.

Quel est le but l’intervention ?

Le simple ponçage de la bosse (cheleictomie) ne suffit pas car on ne peut pas enlever trop d’os, il s’agit de la tête métatarsienne et donc de la partie articulaire du métatarsien. D'autre part, le simple ponçage ou la résection de la bosse n’empêche pas le métatarsien de continuer son mouvement aboutissant à la récidive de l’hallux valgus.

Un traitement ou une intervention vraiment personnalisée peuvent transformer votre façon de bouger

Avant intervention
comment se passe la chirurgie de l’hallux valgus mini invasive avant intervention
Après intervention
comment se passe la chirurgie de l’hallux valgus mini invasive après intervention

Pour savoir exactement nature du traitement à pratiquer pour la l’oignon du pied et pour l’opération,le chirurgien aura préalablement préciser certains éléments en consultation. Le choix de la technique et l’appréciation des gestes à réaliser est laissé au chirurgien en fonction de la gravité de l’atteinte et de la complexité de l’intervention.

La chirurgie percutanée (micro-incisions) et mini-invasive trouvent largement sa place dans le traitement chirurgical de l’hallux valgus. Les gestes chirurgicaux réalisés sont les mêmes que dans la chirurgie classique à a différence des incisions pratiquées qui sont plus petites. Ces techniques chirurgicales modernes réduisent la douleur postopératoire et permettent une réhabilitation plus rapide aux gestes de la vie quotidienne. La chirurgie de l’hallux valgus mini invasive signifie qu’elle se fait par une petite incision mesurant 2 cm. L’intervention consiste à pratiquer « une ostéotomie », c’est une petite fracture dans le col du métatarsien, permettant de repousser et de faire glisser la tête métatarsienne dans son emplacement initial. On réalise également de manière percutanée une petite fracture dans la première phalange afin de parfaire le résultat. Chacune de ces fractures est stabilisée par une vis en attendant la consolidation osseuse (45 jours). L’intervention se pratique habituellement sous anesthésie loco-régionale (ALR).

L’objectif principal de la chirurgie est d’avoir un pied indolore et chaussable. La présence des cors (hyperkératose plantaire) disparait en quelques semaines avec la suppression de l’hypperappui et du conflit mécanique. Cette disparition témoigne de l’efficacité de l’intervention.

L’hospitalisation

L’intervention se déroule habituellement en ambulatoire (durée d’hospitalisation d’une journée). Cependant pour des raisons diverses, il est possible de prévoir quelques jours d’hospitalisation en fonction de votre situation sociale et de vos maladies associées.

L’anesthésie

Vous devrez réaliser la consultation pré-anesthésique obligatoire avec l’anesthésiste. Au décours de cette consultation, l’anesthésiste vous expliquera les modes d’anesthésie possibles en fonction de vos pathologies associées et du geste opératoire prévu. Si besoin, il adaptera votre traitement avant et après l’intervention et pourra prescrire des anticoagulants, des antalgiques, des anti-inflammatoires ou autres.

Plusieurs types d’anesthésie sont possibles : vous pourrez bénéficier d’une anesthésie locale ou locorégionale signifiant que seule votre jambe sera désensibilisée : c’est la plus fréquente. L’anesthésie générale est également une solution si vous préférez dormir.

L’intervention

Il est important de noter que le chirurgien peut faire face à une situation imprévue ou inhabituelle imposant des actes différents que ceux prévus initialement. Dans ce cas, le chirurgien vous expliquera les difficultés rencontrées et les gestes réalisés dès votre réveil ou retour en chambre.

Quelles sont les suites d’une opération percutanée d’un hallux valgus ?

La douleur

L’opération de l’hallux valgus fait mal pendant 48 heures en moyenne. Lors de la sortie du bloc opératoire, le pied reste anesthésié pendant quasiment 12h, vous n’aurez pas de douleurs le premier jour. La fin de l’effet de l’anesthésie se fera sentir le soir même ou lors de la première nuit. Dès le soir de l’opération et le lendemain, il est conseillé de prendre l’intégralité du traitement antalgique prescrit pour ne pas laisser la douleur s’installer. Si vous ne prenez pas le traitement antalgique, vous augmentez le risque de faire une complication connue sous le nom d’algoneurodystrophie (douleur et raideur pendant plusieurs mois). A partir du 3 ème jour, prenez les antalgiques en fonction de votre douleur.

La marche

Dès la sortie du bloc opératoire après une opération percutanée d’un hallux valgus, l’appui est autorisé à condition de porter la ou les chaussures qui vous auront été prescrites en consultation. Il faut s’efforcer de marcher avec tout le pied et pas seulement avec le bord latéral ou le talon. La ou les chaussures post-opératoires qui vous a été prescrite doit être portée pendant 21 jours. Elle vous permet de vous déplacer en privilégiant, durant la convalescence, les déplacements de la vie usuelle. Éviter les longues marches de plus de 30 minutes. Les cannes anglaises ne sont pas indispensables, néanmoins elles peuvent vous aider au besoin.

Les traitements médicamenteux

En fonction de vos antécédents, de vos comorbidités et de votre autonomie, l’anesthésiste peut prescrire un traitement anticoagulant par injection (voie sous-cutanée) ou par voie générale (per-os). Ce traitement permet de prévenir l’apparition d’une phlébite c’est-à-dire la formation d’un caillot dans les veines.

Il est fortement conseillé de prendre les antalgiques prescrits de manière systématique pendant les 2 jours qui suivent la chirurgie.

La conduite automobile

La conduite automobile est possible si vous avez été opéré du pied gauche et que vous roulez avec une voiture automatique. Dans les autres cas, la conduite d’un véhicule est interdite pendant 21 jours (En cas d’accidents, vous ne serez pas couvert par votre assurance).

L’arrêt de travail

La durée moyenne d’arrêt de travail est de 30 à 45 jours.

Les activités sportives

La reprise de la natation et du vélo est permise à partir du 1er mois et la reprise des autres activités à partir du 2ème mois post-opératoire.

L’Oedeme

Afin de limiter l’apparition d’un œdème ou d’un hématome, évitez de garder le pied pendant vers le bas et privilégiez des positions surélevées. Durant votre convalescence, maintenez le membre opéré en position surélevé et glacez régulièrement le pied à l’aide d’une attelle de cryothérapie, d’un pain de glace ou plus simplement avec un sac de petit pois surgelés. Le pied reste gonflé pendant 6 à 9 mois en moyenne. Ce gonflement n’est pas douloureux mais il peut être gênant pour la reprise d’un chaussage étroit. La reprise d’un chaussage classique se fait habituellement après 30 jours. Pour le port de talons, il faut attendre au moins 2 mois.

Le pansement

Il n’y a aucun soin de pansement jusqu’au prochain RDV de consultation. Le pansement que vous avez sur le pied a été réalisé au bloc opératoire et il assure un maintien de la bonne position de vos orteils. Il fait partie intégrante de votre traitement et ne doit pas être refait durant les 21 premiers jours post opératoire. La première réfection du pansement se fera par nos soins lors de votre rendez-vous postopératoire, 21 jours après l’opération. Vous devez le protéger lors de votre toilette (douche, bain), il ne doit pas être mouillé.

Si d’aventure ce pansement se défait, glisse ou qu’il se tache, vous devrez contacter mon secrétariat afin de revenir pour une réfection du pansement. Vous ne devez pas, sauf urgence, le faire refaire par une personne qui n’en a pas l’habitude. Dans certains cas, une orthèse en silicone doit être placée entre le 1er et le 2ème orteil pendant 3 semaines.

La kinesitherapie

Afin d’accélérer la récupération fonctionnelle et la fonte de l’œdème, vous aurez une dizaine de séances de kinésithérapie à effectuer (à commencer après la première consultation post-opératoire), cette prise en charge rééducative est capitale. Les séances de kinésithérapie sont à débuter après la première consultation postopératoire (début de la 4ème semaine). Nous vous conseillons de contacter un kinésithérapeute dès le retour à domicile pour organiser la rééducation.

Le port de chaussures à talons

Il est possible et autorisé après 2 mois.

Les rendez-vous post opératoires

Un rendez-vous postopératoire est nécessaire à la fin de la 3ème semaine pour défaire le pansement et contrôler la cicatrice. Vous devrez le jour de cette consultation venir avec une radiographie de contrôle. Je vous donnerai les consignes pour la suite de votre convalescence (chaussage, mobilisation passive de vos orteils, reprise progressive de votre autonomie). Une seconde consultation est prévue à 2 mois pour suivre l’évolution post opératoire, vous devrez dans les jours qui précèdent réaliser la radiographie de contrôle qui vous a été prescrite. De nouvelles consignes vous seront données et une rééducation sera prescrite au besoin.

La cicatrice

A partir de la 4ème semaine, il est recommandé d'appliquer la crème cicalfate réparatrice tous les soirs au coucher. Pensez également à protéger la cicatrice des rayons solaires avec un crème à fort indice, pendant l'année qui suit l'opération. La cicatrice sera quasi-invisible.

En cas de questions

Lors de l’opération, la secrétaire vous remettra une feuille de consignes avec le numéro de téléphone portable du Dr Lopez. Pour toute question complémentaire ou en cas de problème vous pouvez le contacter ou appeler son secrétariat.

En conclusion

L’opération pour hallux valgus permet de réaxer le gros orteil afin de supprimer la bosse et le conflit avec la chaussure. Cette réaxation est possible grâce à la réalisation de petites fractures osseuses (ostéotomie) et grâce à la libération des parties molles. L’intervention est réalisée en ambulatoire et l’appui est autorisé immédiatement.

A savoir avant de subir une chirurgie micro invasive d’un hallux valgus

Lors de la programmation de la chirurgie micro invasive d’un hallux valgus, la secrétaire vous remettra une remettra une ordonnance "Matériel" pour vous fournir la paire de chaussures thérapeutiques, la bande COHEBAN, l'attelle de cryothérapie et l’orthèse en silicone. Le jour de l'intervention, il est impératif de venir avec les chaussures ainsi que la bande (ou équivalent) car le Dr Lopez utilisera cette bande au bloc opératoire afin de faire le pansement.

Quelles sont les complications de la chirurgie percutanée de l’hallux valgus ?

La liste des complications suivantes n’est pas exhaustive mais les complications les plus fréquentes de la chirurgie percutanée de l’hallux valgus sont mentionnées.

Toute chirurgie expose à des complications à la fois communes et spécifiques au type d’intervention réalisée. Ce risque est variable d’un individu à l’autre en fonction de son âge, des comorbidités (HTA, diabète, mauvais état cutané…) ainsi qu’en fonction de son mode de vie (tabac, alcool, pratique d’une activité sportive).

Certaines complications peuvent être prévenues par des mesures simples telles que :

Complications Communes :

Complications spécifiques :

Une fois l’hallux valgus opéré par le docteur Lopez, chirurgien de l’hallux valgus à Nice, les autres orteils sont susceptibles de poursuivre leur processus de déformation, et peuvent demander eux aussi un jour, leur propre intervention. Mais cette éventualité n’est pas toujours vérifiée.

FAQ

Qu’est-ce que l’hallux valgus ?
Qu’est-ce que l’hallux valgus ?

L'hallux valgus est une déviation du gros orteil vers l'extérieur du pied. On le connait aussi sous le nom "d'oignon". Cette déformation s'accompagne d'une saillie osseuse à l'origine de douleurs ou de conflits avec la chaussure. Il touche principalement les femmes jeunes (mais aussi les hommes et les jeunes filles). Avec le temps, il s'aggrave obligeant parfois les patients à adapter les chaussures ou à arrêter les activités sportives. Lorsque la gêne est importante, le traitement chirurgical est justifié.

Quel spécialiste pour traiter un hallux valgus ?
Quel spécialiste pour traiter un hallux valgus ?

Si vous constatez une malformation au niveau de votre pied, vous devez d’abord consulter votre médecin traitant. Celui-ci vous conseillera ensuite sur le choix du spécialiste, podologue ou chirurgien du pied spécialiste de l’hallux valgus. Quel que soit le spécialiste que vous consultez, le traitement médical et non chirurgical est toujours indiqué en première intention. En cas d’échec vous pouvez consulter le Dr Lopez, chirurgien de l’hallux valgus, qui vous proposera une opération d’hallux valgus à Nice ou une opération d’hallux valgus à Monaco.
Pour les patients qui habitent sur l’ile de beauté, il est parfois difficile de trouver un spécialiste de l’hallux valgus en Corse. Si vous n’arrivez pas à obtenir un rendez-vous, le Dr Lopez peut vous recevoir à Nice.

Comment soigner l’hallux valgus ?
Comment soigner l’hallux valgus ?

Il n’est pas possible de soigner, et encore moins de réduire la progression d’un hallux valgus sans avoir recours à de la chirurgie. Une pharmacie pourra vous conseiller le port d’orthèses correctrices pour hallux valgus qui aideront principalement à soulager la douleur ressentie. Aucune de ces orthèses correctrices n’empêchent la progression de la déformation.

Comment opérer un hallux valgus ?
Comment opérer un hallux valgus ?

L’intervention pour opérer un hallux valgus est pratiquée en ambulatoire sous anesthésie loco-régionale (ALR). La chirurgie se fait par une technique mini-invasive et percutanée par des petites incisions. L’objectif est de réaliser une à deux fractures afin de réaxer correctement l’os. Une ou deux vis permettent de stabiliser les factures jusqu’à la consolidation osseuse.

Comment de temps prend l’opération de l’hallux valgus ?
Comment de temps prend l’opération de l’hallux valgus ?

En moyenne, une opération de l’hallux valgus dure 30 à 60 minutes.

Quelle opération pour l’Hallux valgus ?
Quelle opération pour l’Hallux valgus ?

Il s’agit d’une technique de chirurgie mini-invasive et percutanée du pied. Cette chirurgie donne d'excellents résultats. Le Dr Lopez pratique une technique mixte associant une technique mini-invasive et une technique percutanée. Les incisions sont petites.

Quelle douleur ressent-on lors de l’opération d’un hallux valgus ?
Quelle douleur ressent-on lors de l’opération d’un hallux valgus ?

La douleur ressentie dépend de la technique opératoire utilisée lors de la réalisation du geste opératoire. Avec une technique mini-invasive, la douleur est inexistante ou modérée et largement supportable. Environ 50% des patients ne ressentant pas la douleur. Après l’opération, le pied reste endormi pendant 12 à 24 heures. Lors de l’arrêt de l’effet de l’anesthésie et pendant les 2 premiers jours post-opératoires, il est important de prendre les médicaments prescrits de manière systématique. A partir du 3ème jour, la prise des médicaments se fera en fonction de la douleur ressentie.

Quelle est la période d’immobilité après une opération pour un hallux valgus ?
Quelle est la période d’immobilité après une opération pour un hallux valgus ?

Aucune immobilité est nécessaire. La technique opératoire pratiquée par le Dr Lopez permet de marcher immédiatement après l’opération. Il faut éviter les marches de plus de 30 minutes. La durée moyenne de l’arrêt de travail est de 3 à 6 semaines en fonction de l’activité professionnelle.

Ai-je le droit de conduire après une opération pour un hallux valgus ?
Ai-je le droit de conduire après une opération pour un hallux valgus ?

Aucune contre-indication chirurgicale s’oppose à la conduite automobile. Si vous avez le droit de marcher, vous pouvez appuyer sur une pédale sans risques. Vous avez le droit de conduire un véhicule motorisé si vous avez été opéré du pied gauche et que vous possédez une voiture automatique. Dans tous les autres cas, les assurances ne vous couvrent pas en cas de dommage matériels et/ou corporels c’est pourquoi il est conseillé de ne pas conduire pendant 3 semaines.

Peut-on opérer les 2 pieds en même temps ?
Peut-on opérer les 2 pieds en même temps ?

Oui c’est possible. En revanche, le Dr Lopez ne recommande pas de faire les 2 pieds en même temps. En cas de complications sur un pied, vous risquez d’avoir un mauvais résultat sur les 2 pieds. Les études montrent que la chirurgie bilatérale de l’hallux valgus rallonge la durée de la convalescence. En revanche, il est possible d’opérer les 2 pieds à 15 jours ou 3 semaines d’intervalle.

Existe-t-il un risque de récidive de l’hallux valgus après la chirurgie ?
Existe-t-il un risque de récidive de l’hallux valgus après la chirurgie ?

Oui il existe toujours un risque de récidive. A minima, ce risque est égal à celui de la population générale qui n’a pas d’hallux valgus. Le principal critère du risque de récidive est radiologique : c’est le recentrage des os sésamoïdes sous la tête métatarsienne. Il dépend en grande partie de la qualité de la correction chirurgicale. Il faut cependant noter que plus l’hallux valgus est évolué, plus il est difficile de recentrer les os sésamoïdes. Contrairement aux idées reçues, un hallux valgus opéré précocement donnera de meilleurs résultats qu’un hallux valgus sévère et peu réductible car la correction chirurgicale sera meilleure.

Puis-je remettre des talons après une opération d’hallux valgus ?
Puis-je remettre des talons après une opération d’hallux valgus ?

Oui, vous pouvez vous rechausser sans restriction à partir du 2ème mois post-opératoire.

Quel est le prix d’une opération d’un hallux valgus ?
Quel est le prix d’une opération d’un hallux valgus ?

Le prix d’une intervention varie en fonction de l’état clinique du patient et des gestes à réaliser. La sécurité sociale prend en charge les frais de l’opération. Le remboursement des compléments d’honoraires dépend de votre contrat mutuelle. Le restant à charge moyen après remboursement par votre mutuelle est de 300€.

Vous avez d'autres questions ?

N'hésitez pas à me contacter !