Kyste au pied : une opération rapide

Une gêne à cause d’un kyste au pied ? Une opération peut être envisagée. Le docteur Julien Lopez vous accompagne durant l’ensemble des étapes.

Le cartilage présent dans le corps humain permet aux os de réaliser des mouvements et ainsi de coulisser au niveau des articulations. Ce tissu d’une certaine souplesse tapisse les surfaces osseuses et le liquide synovial en permet la lubrification. D’une certaine viscosité, il doit être maintenu au sein de ces articulations grâce à la membrane synoviale.

En cas de traumatismes de l’avant du pied, une fragilité est créée qui peut engendrer une rupture de ces membranes présentes au niveau des métatarses du pied. Le liquide synovial se répand alors et crée un nodule. On parle classiquement de « kyste arthro-synovial ». Il peut grandir progressivement dans le temps jusqu’à devenir réellement gênant. Les frottements du pied dans la chaussure ou les douleurs engendrées peuvent notamment amener à consulter.

Les kystes du pied peuvent également être épidermoïdes, localisés au niveau de l’épiderme du pied. Ils surviennent à cause de l’obstruction d’un pore de la peau ou d’un traumatisme.

S’ils ne sont pas traités, ils entrainent des douleurs dues aux frottements avec les chaussures, des irritations et même parfois des pertes de sensibilité et des sensations de coups de jus ou décharges éléetcriques. De plus, ils risquent de revenir plusieurs mois après si aucune mesure n’est prise. Le docteur Julien Lopez vous accompagne dans toute la durée du processus par un accompagnement personnalisé et la mise en place des traitements non opératoires ou opératoires selon votre situation.

Les traitements du kyste synovial du pied sans chirurgie

Des traitements du kyste synovial du pied peuvent être réalisés au sein d’un cabinet médical sans avoir nécessairement besoin d’opération chirurgicale.

Tout d’abord, le choix de vos chaussures est essentiel. Cette grosseur au niveau de votre pied vous gêne et vous n’arrêtez pas d’y penser. Des souliers confortables et d’une certaine largeur vous permettront de moins y penser et d’éviter les douleurs dues aux frottements.

En cabinet, la prise en charge d’un kyste arthro-synovial du pied avec un traitement par ponction peut être réalisé. Une seringue est utilisée afin de drainer le liquide se trouvant dans le nodule. De la cortisone pourra également être injectée ou des bandages réalisés afin de le compresser et ainsi vous débarrasser de ce kyste mucoïde du pied, sans traitement chirurgical.

En cas d’inefficacité de ces actions, le spécialiste vous posera un ensemble de questions sur les causes de survenue de ce kyste, sur les gênes ressenties au quotidien ainsi que sur vos antécédents et historiques médicaux. Un examen médical sera également réalisé afin de savoir si vous êtes éligibles à l’opération ou s’il vaut mieux continuer les traitements non-chirurgicaux. Si vous êtes diabétiques ou que votre hygiène plantaire n’est pas optimale, vous représentez plus de risques d’infections et de complications dues à cette grosseur bénigne. Une opération chirurgicale peut alors être envisagée.

Le kyste synovial du pied : une opération nécessaire ?

Pour un kyste synovial du pied, une opération est parfois nécessaire en cas d’inefficacité des traitements médicaux ou s’il vous gêne réellement par sa taille grandissante. Cette opération est réalisée sous anesthésie loco-régionale avec quasiment aucune douleur. En effet, lorsque les kystes sont situés au niveau des orteils, l’opération est facilitée par l’accessibilité du kyste et de la finesse de la peau. Endormir uniquement votre pied est alors suffisant et vous permettra un rétablissement plus rapide.

Le déroulé d’une opération du kyste synovial du pied

Comment se déroule une opération du kyste synovial du pied ? La durée moyenne d’une chirurgie pour un kyste du pied est de 30 minutes, elle ne nécessite qu’une demi-journée d’hospitalisation (chirurgie ambulatoire).

Les étapes de cet acte chirurgical sont les suivantes :

  • Libération des nerfs situés à proximité du kyste
  • Incision du nodule
  • Extraction de la grosseur et de son collet si présent
  • Envoie du kyste en analyse anatomopathologique pour avoir un diagnostic définitif
  • Points de suture pour refermer la sous-peau puis la peau

Des pansements devront être réalisés tous les deux jours et une visite chez votre chirurgien organisée dans les 3 semaines suivantes afin de vérifier l’état de votre pied. En effet, un accompagnement est nécessaire suite à cette opération afin d’éviter d’éventuelles complications.

A la suite de cette intervention chirurgicale, vous n’aurez pas besoin d’immobiliser votre pied. Cependant, il est conseillé de porter des chaussures alliant confort et largeur, d’arrêter vos pratiques sportives durant 3 semaines et d’éviter de conduire pendant au moins 2 jours. Le risque principal de l’opération est la récidive. Il est essentiel de respecter une période de repos de 2 à 3 semaines en évitant la sur-sollicitation du pied. De plus, un arrêt de travail de 2 à 4 semaines selon les cas pourra également être envisagé. La durée d’arrêt de travail dépend de votre activité professionnelle, de la taille du kyste, sa localisation et des antécédents médicaux.

Comme tout acte opératoire, des risques existent et il est nécessaire de citer :

  • Des difficultés de cicatrisation
  • Des plaies ou section de nerfs durant l’opération pouvant entrainer des déficits sensitifs partiels ou total
  • Une infection (rarement grave)
  • Des douleurs chroniques rares
  • La récidive

Le docteur Julien Lopez, spécialisé dans la chirurgie du pied, vous accompagne afin de répondre à vos questions et de vous orienter vers les traitements et opérations nécessaires selon votre situation.